IMMO PRATIQUE: comment un Syndic peut faire perdre beaucoup d’argent a des copropriétaires

IMMO PRATIQUE: comment un Syndic peut faire perdre beaucoup d’argent a des copropriétaires

Le rôle d’un Syndic est de gérer les affaires courantes d’une copropriété, suivre la maintenance et les gros travaux.  A priori ce sont soit des fonctions de gestion habituelles, soit des travaux qui arrivent une fois tous les 20 ans, pourtant malgré cela un Syndic peut vous faire perdre beaucoup d’argent.  Quelques petites histoires vécues.

C’est clairement autour des sinistres et des travaux qu’un Syndic peux faire perdre le plus d’argent à des copropriétaires

Engagements de travaux non votés en assemblée générale des copropriétaires :

  • Par exemple, le Syndic engage des travaux sur un portail qui appartient à 2 copropriétés, sans vote par l’une des deux de ces travaux.  Les sommes sont souvent difficiles à recouvrer de la copropriété qui n’a pas voté, un copropriétaire disant à juste titre qu’il n’a pas été consulté. Finalement, vous payez pour les deux parties … ou faites un procès au Syndic

Non réception de travaux par le Syndic :

  • Les travaux ont été votés, mais ils ne sont pas réceptionnés par le Syndic lorsqu’ils sont finis.
  • Par exemple, lors de la mise en place d’un interphone (qui à été voté), il est soit disant installé.
  • L’artisan demande à être payé rapidement, ‘vous comprenez il à fait un bon prix’; quelques jours après l’interphone ne marche plus.
  • En fait, le Syndic aurait du réceptionner, contrôler les travaux réalisés avant paiement.
  • Après vous êtes avec le problème au quotidien.  On peux exiger une garantie de l’artisan. Avec un peu de chance l’artisan dépose le bilan et c’est perdu…

Pas de suivi des garanties sur des travaux réalisés :

  • Tout va bien, les travaux ont été votés.
  • La toiture à été refaite, 3 ans après on se rend compte qu’il y à des défauts.
  • Une garantie décennale doit être activée par le Syndic; mais voila la réception des travaux a été mal faite (ce qui rend difficile la contestation), finalement la facture était imprécise (par exemple on ne voit pas si c’était une réparation ou une réfection totale de la toiture)
  • Dans ce contexte, il est difficile d’activer les garanties, malgré le paiement déclaré et en bonne et due forme des travaux par la copropriété.

Des lenteurs en cas de sinistres mineurs, peuvent dégénérer en sinistre majeurs …

  • La serrure de la porte d’entrée de l’immeuble dysfonctionne, une petite fuite d’eau a lieu dans les parties communes, une tache d’humidité apparait sur un mur des parties communes; malgré leurs signalements au Syndic, les jours et semaines passent.
  • Dans certains quartiers, la porte du hall fractionnée peux se traduire par un sdf qui dort dans le hall très rapidement, de l’urine sur les murs ou même le hall vandalisé.
  • Une petite fuite d’eau peut amener au sinistre de tout un appartement qui se situe en dessous.
  • Bien sur la prime d’assurance de l’immeuble va irrémédiablement s’accroitre et pour longtemps.

L’incapacité d’un Syndic a recouvrer des impayés de charges de copropriétaires.

  • Certains copropriétaires sont malhonnêtes, par exemple ai connu un copropriétaire qui n’a jamais payé ses charges, alors que  ses appartements étaient loués (pas de chance pour la copropriété, il en avait deux).
  • Le Syndic, même si c’est limite, très souvent impute les charges du copropriétaire défaillant aux autres copropriétaires; qui croient qu’un jour ; s’ils sont toujours propriétaires toucheront leur du suite a la saisie vente du bien du copropriétaire en défaut de paiement.
  • Puis après quelques temps, on découvre que le Syndic n’a pas engagé d’action en justice ou trop lentement, ou de manière inappropriée ou partielle …
  • Dans certaines copropriété (c’est du vécu) ils mettent 10 ans a recouvrer les fonds après une vente judiciaire, qui une fois les frais de justice déduit ne paie pas toujours ce qui est du.

Spread the word. Share this post!

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *